Présidentielle de mars 2016:Me Joseph Djogbénou , l’appel du devoir

La présidentielle de 2016 approche. En plus des pèlerins de cette compétition politique, et de quelques nouveaux visages, Me Joseph Djogbénou assez bien sur le terrain de la défense de démocratie, commence à être sollicité pour courir le fauteuil présidentiel.

Catastrophe du navire « Alpine Queen »:Du gasoil dans la mer à Cotonou

Depuis hier mercredi 23 juillet 2014, le navire ‘’Alpine Queen’’ qui a échoué sur les côtes béninoises, il y a quelques jours, déverse son contenu dans la mer. Il s’agit de l’hydrocarbure (gasoil) qui coule dans l’océan Atlantique, sous les regards impuissants des autorités compétentes.

Bureau de l’instance chargée de l’organisation des élections:Emmanuel Tiando élu président de la Cena

Après l’étude et l’adoption de leur statut, les cinq membres de la Commission électorale nationale autonome (Cena), se sont réunis hier à leur siège à Cotonou pour élire le bureau. Le représentant de la mouvance, Emmanuel Tiando a été élu à la présidence de l’institution chargée de l’organisation des élections pour un septenat, grâce au suffrage de Freddy Houngbédji, membre du Parti du renouveau démocratique (Prd), un parti proche de l’opposition.

Invitée à négocier une audience sur la loi « anti-magistrats » :L’Unamab dit niet à Nago

Le président Nago a exhorté l’Unamab à lui demander audience si elle tient à le rencontrer au sujet de la proposition de loi portant modification du statut de la magistrature. Mais dans un post publié hier sur sa page Facebook, le président de l’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab), Michel Adjaka a servi au premier parlementaire une réponse qu’il saura apprécier.

Des fidèles de Banamè et adeptes Vodoun s’affrontent à Godomey :(Plusieurs blessés graves)

La descente de l’échangeur, dans l’arrondissement de Godomey, a été le théâtre d’affrontement virile entre disciples de Parfaite de Banamè et adeptes du culte Vodoun de la localité. La situation est devenue intenable au point où les éléments de la Police déployés sur les lieux ont été quelque peu excédés. Fidèles et adeptes en sont finalement venus aux mains de façon rude et rugueuse.

: Bénin:Quand l’intolérance religieuse devient la norme

Quand l’intolérance religieuse devient la norme, la religion délire et perd ses repères. Même si Dieu n’existe pas, nous ne perdons rien en croyant qu’il existe. Et la preuve, mon Bénin natal croit en Dieu. Cela ne veut pas dire qu’il a renié son passé. La croyance, c’est notre propre. On assimile tout, on "consomme" tout. Autre preuve, la prolifération des églises. En tout cas, cela n’a pas remis en cause la tolérance religieuse.

Pour sa passivité dans l’action:La société civile supplée la classe politique

Pour restaurer la démocratie béninoise dont l’image s’est fortement dégradée, il va falloir du temps et beaucoup d’efforts. L’intrusion désormais évidente de certains membres de la société civile sur la scène politique en est un premier pas important.
Me Djogbénou, le Pr Topanou, et le Pr Mathurin Nago, président de l’Assemblée nationale. Il se murmure çà et là, et certains l’ont déjà confirmé de leurs propres lèvres. Ils seront probablement de l’aventure de 2016.

Présidence du Conseil économique et social:Tabé Gbian détrône Nicolas Adagbè

Le nouveau président du Conseil économique et social (Ces) a pour nom Tabé Augustin Gbian. Il a été désigné au terme d’une élection serrée qui l’a opposé au président sortant, Nicolas Adagbè.

Au sujet d’un 3ème mandat de Yayi 2:Le ministre Abiola récuse les propos de Fatouma Djibril

Le ministre d’Etat chargé de l’Enseignement supérieur, François Abiola n’est visiblement pas sur la même longueur d’onde que la ministre de l’Agriculture. Lundi 21 juillet 2014 sur l’Ortb, il a semblé apporter un démenti aux déclarations tendancieuses faites par Fatouma Djibril au sujet d’un 3ème mandat de Yayi.

Opposition aux déclarations de Fatouma A. Djibril:Abiola révèle ses intentions de présidentiable

Le ministre d’Etat, François Abiola, a opposé un démenti cinglant aux déclarations tonitruantes de sa collègue en charge de l’Agriculture, Fatouma Amadou Djibril au sujet d’un plausible troisième mandat pour le Président Yayi Boni. C’est dire qu’autour du Chef de l’Etat, tout le monde n’est pas prêt à sacrifier les acquis de la conférence nationale de février 1990. Si l’attitude du ministre Abiola étale les divergences au sein de l’exécutif, elle révèle les intentions d’un homme en quête du pouvoir d’Etat en 2016.

Pages


NB:Les articles qui sont sur le site ont été relayés par un programme informatique. Journauxdubenin.com n´est pas un organe de presse et n´offre aucune forme de garantie sur le contenu.